Actualité

Docteur Lionel Coudron : « Le jeûne a des effets stimulants »

Le docteur Lionel Coudron est un médecin qui pratique le yoga depuis plus de 40 ans. Il enseigne cette technique dans une perspective thérapeutique dans le cadre de l’institut de yoga thérapie qu'il dirige à Paris. Nutritionniste diplômé, il est aussi un promoteur de la pratique encadrée du jeûne. Interview.

Retrouvez des arguments de spécialistes pour ou contre la pratique du jeûne dans le dernier numéro de Provence Durable.

Quels sont les bénéfices du jeûne pour le corps et l'esprit ? Pourquoi jeûner ?

Le jeûne peut avoir des bénéfices pour la santé et le bien être. C'est un peu comme si l'on pouvait reconfigurer la machine et du coup il y a des corrections sur les pathologies inflammatoires et de surcharge comme le syndrome métabolique, les trouves cardio-vasculaires etc.On en ressort en général d'un jeûne en pleine forme y compris sur le plan psychique. Lorsque l'on jeûne, il y a une utilisation des grasses et cela produit des "corps cétoniques" qui ont un effet à la fois stimulant sur le plan psychique et qui calme la faim (anorexigène); ce qui fait que l'on ne sent pas la faim et que l'on se sent bien.Cependant, il existe des contre-indications. 

Justement, comment jeûner ? Dans quelles conditions ? A quoi faut-il être vigilant ?

Pour jeûner, il faut... arrêter de manger. Ce n'est pas plus difficile. Il faut respecter les contre-indications et il faut boire suffisamment (eau minérales, infusions...) ne pas ingérer de sucre, et continuer à être actif. Il ne faut pas rester au lit pour fabriquer de la masse musculaire. Et il faut vérifier sa tension artérielle.

Certains professionnels de santé et/ou scientifiques expliquent que le jeûne n'a aucune vertu et pourrait même être dangereux car l'organisme puise dans ses réserves et que le système immunitaire peut-être défaillant. Que pourriez-vous leur répondre ?

Que cela peut être vrai chez les personnes qui sont en carence, qui ont des troubles du comportement alimentaire, mais que en pratique on constate que cela est bénéfique. Que c'est l'inverse qui se produit et qu'en aucun cas cela affaiblit le système immunitaire. D'ailleurs, les animaux, lorsqu'ils sont malades et ont de la fièvre ne jeûne-t-ils pas spontanément  pour justement ne pas se surcharger et renforcer leur système immunitaire ? C'est au contraire la surcharge métabolique qui est responsable d'une surchauffe du système immunitaire, comme celle que l'on appelle l'inflammation de bas grade et qui est préjudiciable pour de nombreuses pathologies : allergiques, infectieuses, auto-immunes, cardiovasculaires... etc.

Que pensez-vous des structures en vogue qui proposent des randonnées durant lesquelles les participants pratiquent le jeûne ?

Je pense que c'est très bien. Attention toutefois : est adapté au jeûnes dits de « bien être », mais que pour un jeûne dit « thérapeutique » (pour perdre du poids par exemple), il faut être encadré par des médecins.